Vous êtes sans emploi ou vous avez moins de 25 ans ? Vous pouvez bénéficier de l'ACCRE. Retrouvez également dans ce très bel article les autres conditions d'attribution de l'ACCRE.

🚨 L'ACCRE est une exonération partielle et progressive sur 3 ans de l'ensemble de vos charges sociales (micro-entrepreneurs (auto-entrepreneurs)), (pour les autres entrepreneurs, il s'agit d'une exonération totale sur une partie de vos charges sociales pendant 12 mois).

Pour pouvoir bénéficier de l'ACCRE, votre chiffre d'affaire ne doit pas dépasser les plafonds suivants:

  • 170 000 € pour les activités relevant des BIC (activité de commerce et de fourniture de logement : chambres d'hôtes, gîtes ruraux, airbnb...),
  • 70 000 € pour les prestations de service et les professions libérales relevant des BNC et des BIC (développeurs, graphistes, agents commerciaux, coursiers...).

Le paiement de vos cotisations sociales (pour vous micro-entrepreneurs/auto-entrepreneurs) s'effectue sur la base du chiffre d'affaires généré par votre activité.

Si vous avez obtenu l'ACCRE, vous bénéficiez de taux de cotisations sociales spécifiques réduits jusqu'à la fin du 11ème trimestre civil suivant celui du début de votre activité.

À partir de la 30 ème mois d'activité, chers micro-entrepreneur (auto-entrepreneurs), vous serez soumis au même taux de prélèvement social que les autres micro-entrepreneurs (auto-entrepreneurs).

🛑: L'ACCRE ne permet pas de réduire votre forfait fiscal (impôt sur le revenu et taxes).

Si vous bénéficiez du prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu voici le tableau de vos cotisations :

🚨 : Si vous dépassez les seuils de chiffre d'affaires
70 000 euros de chiffre d'affaires si votre activité relève des BNC (vous êtes développeur 💻) et 170 000 si votre activité relève des BIC (vous êtes biker par exemple 🚲), vous ne pourrez plus bénéficier de l'ACCRE.

🌟 Nouveauté 2019 

Le dispositif a été élargi à d'autres personnes qui auparavant ne bénéficiaient pas de l'ACCRE, notamment toute personne qui crée ou reprend une activité professionnelle, ou qui entreprend l’exercice d’une autre profession non salariée :

  • soit à titre indépendant,
  • soit sous la forme de société, à condition d’en exercer effectivement le contrôle

Avez-vous trouvé votre réponse?